.

Insolite : une goutte de cognac enchâssée dans un bijou
Maison de Cognac

Insolite : une goutte de cognac enchâssée dans un bijou

La société bordelaise Arvin encapsule des vins prestigieux ou des spiritueux dans ses créations. La maison de cognac A. de Fussigny a noué un partenariat inédit.

1. Un concept développé par un passionné de vin

Une goutte d’un précieux liquide, un vin de renom ou un spiritueux exceptionnel, encapsulée dans une perle en verre sertie sur un bijou. Fabrice Cocrelle cisèle le concept depuis deux ans. Passé par une école hôtelière et le commerce du vin, ce Bordelais se décrit comme un « entrepreneur dans l’âme ». Il vient de mettre sur les rails Arvin, une société spécialisée dans la création de « perles de vins et spiritueux ». « Le principe est de dématérialiser une bouteille de vin dans un coffret. Je m’appuie sur l’expérience d’un sertisseur très connu, Carl Jolibert, un graphiste designer, Laurent Chwal, et François-Emmanuel Seguin pour le développement du réseau », précise-t-il. Il a ciblé le domaine du luxe, « très porteur », avec des produits résolument haut de gamme, en or jaune, rose ou blanc.

2. La première exclusivité pour une maison de cognac

Arvin a lancé sa première collection de bijoux. Elle propose aussi des créations sur mesure pour les particuliers. « Une technique brevetée permet d’extraire quelques centilitres dans une bouteille sans l’ouvrir. On peut vouloir valoriser un flacon attaché à un souvenir familial, par exemple », décrit l’entrepreneur. La société propose aussi aux entreprises de concevoir des créations à leur couleur. Thomas Gonon, président de la maison de cognac A. de Fussigny, a été séduit par le projet qu’il a découvert via une connaissance. La marque charentaise a noué un partenariat en exclusivité sur une série limitée.

3. Une Petite Champagne de 1970 dans une chevalière

La modeste maison A. de Fussigny trouve dans ce projet une occasion de revendiquer son goût pour la créativité et l’innovation. La collaboration se traduit par une série de 10 chevalières en or, portant le sceau de la marque. « Chaque bijou peut être personnalisé, en ajoutant des inscriptions, des diamants », précise la société. Le tarif varie avec cette approche sur mesure, en se situant autour de 5 000 €. Le bijou intègre un cognac du cru Petite Champagne de 1970. C’est cette eau-de-vie demi-centenaire, objet d’une série limitée de 251 coffrets (à 500 € l’unité) qu’A. de Fussigny a choisi d’associer à cette création. Elle est distribuée directement par la société, qui vise notamment ses clients les plus fidèles à travers le monde.

Source : sudouest.fr

Commentaires

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour poster des commentaires

Recent Articles

Popular Articles

0